VOUS ETES ICI
ACCUEIL > POLITIQUE > Vote du 31 aout à Mékambo, Ngozo Issondou en difficulté face à Efoucka

Vote du 31 aout à Mékambo, Ngozo Issondou en difficulté face à Efoucka

GANAL – Libreville CYPRIEN BOKHANI. Au 3e siège du département de la Zadié, c’est moi-moi. Les hostilités politiques ont repris ce 18 aout 2019, entre Maxime Ngozo Issondou (PDG) et Dieudonné Efoucka (SGD). Maxime Ngozo Issondou, ancien ministre, député sortant, qui a pu s’accrocher de justesse pour le deuxième tour des législatives partielles, est sur une pente glissante contre le jeune candidat du SDG, Dieudonné Efouka.

L’élève bastonne le maitre dans les urnes

Suppléant du candidat indépendant Saleh Ebeck lors des législatives d’octobre 2018, Dieudonné Efouka avait soutenu Ngozo Issondou en 2001, pendant que ce dernier, alors chargé d’Etudes au ministère de l’Intérieur, faisait ses débuts en politiques.

L’élève a-t-il supplanté le maître ? On le saura au soir du 31 aout 2019. On sait déjà que sortie en tête avec 41 % des voix, Dieudonné Efoucka a laminé le candidat Ngozo Issondou dans tous les bureaux de vote du Canton qui en compte huit. Maxime n’a sorti la tête de l’eau que dans la commune, comme au bureau de vote de Batouala où il a devancé Efouka de 20 voix d’écarts.

Pour de nombreux pédégistes, Maxime Ngozo Issondou doit laisser tomber et retirer sa candidature, sa défaite pourrait être cuisante et humiliante. L’alliance potentielle entre Guy René Ndimal (RV, 12 % des voix) et Dieudonné Efouka pourrait donner un coup d’assommoir définitif à Ngozo Issondou. Pour tenter de sauver les meubles, les émissaires rasent maintenant les murs, où ils font des pieds et des mains pour tenter de nouer une alliance incestueuse parce que contre politiquement contre nature, avec Me Imbong Fady (Union nationale) arrivé en 3e position.

Sauver le soldat Ngozo Issondou

Vomis par les populations à cause de son mépris des hommes et des femmes, Maxime Ngozo Issondou pourrait subir les foudres de son peu de considération d’un illustre disparu Kwélé. Selon les sources proches du candidat RV, le pédégiste aurait souillé la mémoire du défunt Marcel Ndimal lors des meetings du premier tour des législatives partielles. Disant de lui « n’avoir rien foutu » pendant de son vivant. « C’est son fils Guy Ndimal qui est en campagne, il aurait pu insulter le candidat RV lui-même. Pourquoi Ngozo Issondou laisse Guy Ndimal qui est en campagne, pour s’attaquer à la mémoire de notre défunt père ? », s’est insurgé un des fils du défunt.

Ce fait vient s’ajouter aux mésententes entre Ngozo Issondou et les groupes Kwélé, suite au décès, le 9 octobre 20198, de Saleh Raymond Ebeck. A Massombo, village du défunt, Maxime Ngozo n’a obtenu qu’une seule voix. Si le candidat Ngozo Issondou peut compter sur les voix de quelques irréductibles supporters de Me Imbong Fady, hostiles à l’élection d’Efouka Dieudonné à l’Assemblée Nationale pour des raisons d’animosités viscérales, il serait difficile à Ngozo de rallier à sa cause les 18 % des électeurs qui ont voté pour Me Fady Imbong.

Jeunes pédégistes de la Zadié : la fronde contre Ngozo Issondou

Une chose est sure, Ngozo Issondou est sur une pente glissante. Pour les pédégistes de la nouvelle génération, Ngozo Issondou doit sortir définitivement de la scène politique, pour qu’une nouvelle génération des militants pédégistes émergent au sein des partis des masses dans tous le département de la Zadié. C’est pourquoi, nombreux sont le Pédégistes qui n’ont pas apprécié la bouée le sauvetage que tente d’apporter Prisca Koho (1er siège) au naufragé Maxime Ngozo Issondou. « Le PDG n’a aucun problème au 3e siège, c’est Maxime Ngozo Issondou qui pourrit le parti car il traine des casseroles et donne des coups à tout le monde, même à Prisca Koho qui lui jette une bouée de sauvetage aujourd’hui. Je ne soutiendrai pas Maxime Ngozo Issondou, si vous voulez m’exclure du PDG faites-le», a déclaré un cadre local du PDG lors d’une réunion organisée par Prisca Koho-Nlend qui avait pour but de « sauver le soldat Ngozo ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT