VOUS ETES ICI
ACCUEIL > BUSINESS > Le thé envoûtant et thérapeutique de Ningqiang, authentique saveur d’entreprise verte

Le thé envoûtant et thérapeutique de Ningqiang, authentique saveur d’entreprise verte

GANAL – REPORTAGE NIANGQIANG, G. OSSOUGHO MBADOUMA. Le comté de Ningqiang qui borde les montagnes Qin au nord, et Ba au sud,  dans la province du Shaanxi, abrite une plantation de thé qui fascine par sa particularité à promouvoir des techniques culturales ancestrales, alliant préservation des écosystèmes et réduction de la pauvreté. Face à une concurrence mondiale qui pousse certains à adopter des pratiques dites « commerciales », mécanisées et qui nuisent à l’environnement, c’est un bel exemple d’inspiration pour la production d’un thé nature, que nous offre Ningqiang.

Situé à deux heures et demi  de route de la ville Hanzhong, au sud-ouest du Shaanxi, la découverte de la zone agricole moderne qui s’étend au milieu du paysage verdoyant du Compté du Ningqiang est simplement splendide. Il apparaît clairement que les responsables des lieux se sont engagés à cultiver avec des moyens artisanaux, usant des techniques bio. « On plante à la main et on s’en remet à dame nature pour faire tomber la pluie », a laissé entendre M. Wang You Quan, manager général du site. Tout visiteur découvrent des fermiers, mais surtout des fermières voutées, triant manuellement les plants de thé à récolter.

De la musique qui drogue les fermiers

Faire le choix de produire artisanalement est aujourd’hui un fait plutôt rare chez nombre d’industriels, surtout quand on a 120 hectares de terres à cultiver, plusieurs centaines de fermiers à payer chaque mois et 3000 tonnes de thé à produire par année. On ne peut que se demande comment y arrivent-ils, avec de rudimentaires moyens : aucune machine, aucun engrain chimique utilisé et les témoins interrogés sur place le confirment et un personnel composé à 80% de femmes ?

C’est là que la magie de la musique opère. On a vite fait d’écouter ce petit fond sonore qui joue en boucle, via des haut-parleurs dissimulés un peu partout dans le champ. « Cette musique traditionnelle chinoise a pour but de requinquer les fermiers et leur donner ainsi la force à la tâche », confie un jeune étudiant, notre guide benevole. Ce n’est pas un concept nouveau, a expliqué le manager général, « cette astuce était déjà utilisée par les anciens chinois que ce soit dans l’agriculture comme dans bien d’autres domaines ».

Près de 400 personnes sorties de la pauvreté

M. Wang You Quan

A côté de cette notion de production verte, il y a aussi que l’Industrie du thé et de l’Agriculture Moderne intègre aussi dans sa politique une dimension socio-économique, notamment à travers sa participation  à la réduction de la pauvreté. Le gouvernement central en a fait son principal cheval de bataille. Elle a créé 300 emplois à plein temps et plusieurs autres à temps partiel, avec un salaire mensuel minimum de 3 000 yuans, environ 227 000 francs CFA par personne. D’après les chiffres officiels, cette entreprise a déjà sortis près de 400 personnes de la pauvreté, dont 197 rien que l’année dernière. Un bilan plus que satisfaisant selon M. Wang You Quan.

Il est intéressant de constater que les responsables de la ferme basent leur production uniquement sur le cycle des saisons dans une région. Le taux annuel de précipitations est relativement faible. Et si Wang You Quan a tout de même investi 40 millions de yuans, soit 3 milliards 600 millions de FCFA malgré ce ciel avare, c’est que cette variété de thé très appréciée des Chinois pour ses vertus thérapeutiques « s’adapte très bien aux conditions naturelles extrêmes », un sourire en coin de bouche.

Cette entreprise verte produit actuellement environ 3000 tonnes de thé vert par an. Elle ambitionne augmenter ce chiffre d’ici les prochaines années. La récolte se fait essentiellement en été et en automne, avec 3 à 4 vendanges par saison. Le marché de distribution est encore local mais cela n’empêche pas les responsables de la ferme de convoiter des marchés internationaux tels que celui africain. Il n’est pas exclu que dans années à venir les marchés d’Afrique soient alimentés de ce thé 100% bio. « Ceci est nôtre idéologie depuis le début en 2014. C’est conformément à la politique de développement vert impulsée par le Président Xi Jinping que nous avons inscrit la vision de notre entreprise », a conclu Wang You Quan.

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT