VOUS ETES ICI
ACCUEIL > BUSINESS > AFFAIRES & CONTENTIEUX > Affaire Kévazingo. Guy-Bertrand MAPANGOU va balancer les auteurs et commendataires

Affaire Kévazingo. Guy-Bertrand MAPANGOU va balancer les auteurs et commendataires

GANAL – Libreville, CHRISTIAN KESTER LUKHA. Voilà qui montre aux yeux du pays qu’au sein de l’équipe gouvernementale du Premier Ministre Julien Koghe Békale, la cohésion récemment demandée aux députés est loin d’être une réalité au sein gouvernement. Alors que toutes les narines de la République reniflaient dans sa direction, Guy-Bertrand n’a pas voulu mourir comme un dindon à l’abattoir. il a dit ne pas être trempé dans les magouilles d’argent du Kéva.

Après le communiqué qui suspendait son directeur de cabinet et la demande, sous forme d’un pamphlet, faites aux ministres qui seraient concernés de prendre leur responsabilité, Guy-Bertrand MAPANGOU ministre d’État en charge de la Forêt estime « en toute humilité et en total respect pour le peuple gabonais, que le communiqué rappelé supra ne me concerne assurément pas».

Voilà qui vient ainsi jeter du piment à la polémique déjà piquante. Mieux, le ministre d’État MAPANGOU invite à « la nécessité pour tous les patriotes d’aider le pouvoir judiciaire à faire éclater sans délai en retrouvant les vrais auteurs et commanditaires de ce vol, et non des lampistes et des innocents au motif qu’ils se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment ». Selon un observateur de la vie politique, Guy-Bertrand MAPANGOU qui dit ne vivre que de ce que lui autorise la loi, pourrait « balancer » les noms des auteurs et des commanditaires car il appelle les citoyens à le faire. «Occupant il place de choix, un mirador des acteurs de la filière bois, il est logique qu’il montre l’exemple », estime notre analyste. Le moins qu’on puisse dire est qu’en faisant cette déclaration, le ministre d’Etat en charge des Forêts sait que le Juge d’instruction et le Procureur de la République peuvent  l’entendre sur PV. Là, il pourrait cracher ce qu’il sait des noms des auteurs et commanditaires présumés.

Voilà qui demande au Porte-parole du gouvernement, Nanette Longa, d’avoir du respect pour le peuple en venant refaire une autre communication.

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT