VOUS ETES ICI
ACCUEIL > SOCIETE > Transports. Contre les Forces de l’ordre, l’ultimatum des syndicats des transporteurs

Transports. Contre les Forces de l’ordre, l’ultimatum des syndicats des transporteurs

GANAL- Libreville, CYPRIEN BOKHANI. Le Gouvernement et les Forces de l’ordre ont jusqu’à vendredi prochain pour donner des signaux forts. Les syndicalistes du secteur transport ont déposé un préavis de grève.

La coalition des transporteurs terrestres, constituée d’une dizaine de syndicats, opérant dans le secteur des transports, réunie en assemblée générale, samedi, au quartier Sorbonne dans le 3e arrondissement de Libreville, a décidé de déposer à sa tutelle un préavis de grève qui court jusqu’au vendredi prochain à compter de ce lundi.

L’annonce en a été faite à la presse le week-end écoulé par le président et porte-parole de cette coalition syndicale, Jean-Robert Menie. Ce dernier a annoncé une entrée en grève prévue dès le lundi 6 mai prochain, si rien n’est entrepris dans le sens d’un apaisement. Une décision justifiée par le leader syndical par le fait des contrôles routiers intempestifs et la persistance du phénomène du racket, dont M. Menie estime qu’un point d’accord n’a toujours pas été trouvé entre les syndicalistes et les autorités compétentes.

Cette assemblée générale de concertation avait notamment pour but principal d’amener les transporteurs terrestre à se décider de la conduite à tenir face au racket des agents des forces de l’ordre affectés au contrôle routier. Un fait qui, selon eux, tend à se normaliser au Gabon.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT