VOUS ETES ICI
ACCUEIL > BUSINESS > AFFAIRES & CONTENTIEUX > Maillon faible de l’hégémonie PDG en Ogoué-Ivindo, Mékambo brise le rêve du Premier Ministre

Maillon faible de l’hégémonie PDG en Ogoué-Ivindo, Mékambo brise le rêve du Premier Ministre

GANAL – CYPRIEN BOKHANI. Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet avait rêvé de faire un 100 % dans la province de l’Ogooué-Ivindo. Il devrait patienter encore la reprise des élections législatives dans deux circonscriptions pour voir ou pas son rêve se réaliser.
En effet, bien qu’ayant obtenu 11 sièges sur 12 au sortit du premier tour des législatives, le Premier ministre devrait encore attendre la reprise du scrutin sur deux sièges pour savoir le PDG maintiendra ses 11 sièges de députés ou pas. La Cour constitutionnelle vient d’invalider deux sièges. Précisément dans le département de la Zadié qui compte trois sièges à la députation.
Les recours portés par Me Imbong Fady (Union Nationale) contre le député Maxime Ngozo Issondou au 2eme siège, et celui des opposants conduits par Arnaud Sinandong contre le député sortant du premier siège, Simplice Mamboula ont été implacables : la Cour a décidé que les irrégularités ou fraudes ont été telles que les pédégistes proclamés élus ne peuvent siéger à la Cour. Le scrutin va donc être repris dans ces deux circonscriptions. Dejà, au 2eme siège, le candidat du PSD avait terrassé le ministre délégué à l’Education nationale, Edwige BETAH.
Voilà que Mékambo semble comme le maillon faible qui brise aux yeux des pédégistes et d’Emmanuel Issoze Ngondet, le rêve provinciale d’une hégémonie totale de la province.

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT