VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INTERNATIONAL > INSTITUTIONS > EXCLUSIF ! Transfert médical du président Ali : le « patron » n’ira plus de Riyad vers le Maroc

EXCLUSIF ! Transfert médical du président Ali : le « patron » n’ira plus de Riyad vers le Maroc


GANAL – Libreville, PAR LA RÉDACTION. Contrairement à ce qu’a annoncé récemment notre consœur La Lettre du Continent, le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba ne sera plus transféré au Maroc pour ce qui était annoncé comme sa convalescence. La nouvelle vient de tomber à notre rédaction, ce dimanche 25 novembre 2018, à 18 heures.
Pour preuve. Le président de la République devrait être interné à la Fondation Mohammed VI. Toute une aile de ce somptueux hôpital royal avait été aménagée, équipée et ultra-sécurisée « pour accueillir le président convalescent ». Les meilleurs médecins et rééducateurs avaient été déjà mobilisés par Rabat à cet effet. Par ailleurs, des équipements dernière génération y ont été installés.
Seulement voilà, ce dispositif médical présidentiel vient d’être tout simplement démantelé à la Fondation royale, au grand étonnement et à la grande déception des autorités marocaines et de l’équipe médicale. Signe que le président Ali n’y séjournera plus. La discrète garde royale préparée à cet effet a été aussi allégée. Pour l’heure, on ignore les vrais raisons de ce deuxième revirement de situation. Car peu avant le 15 novembre 2018, son arrivée au Maroc avait même été annoncée, puis annulé malgré l’avion militaire de type Lockheed affrété par Libreville pour aller chercher les effets présidentiels à Riyad.
Selon notre source, une personnalité du clan familial au chef de l’Etat – on nomme avec instance de la Première Dame, a joué de toute l’influence de sa filiation pour que le ‘’Grand Émergent’’ n’aille plus au Maroc. Officiellement, «il s’agit d’éviter que les Gabonais du Maroc ne viennent chahuter la tranquillité de récupération du chef  de l’Etat qui a besoin d’un environnement plus calme ». La piste de Londres est avancée, mais aucun mouvement n’atteste non plus de son arrivée en Angleterre.
A ce qui semble, Mme Marie-Madeleine Mborantsuo qui gère constitutionnellement la Maison Gabon est rentrée un peu plus dans les secrets des dieux ce week-end. En effet, une source autorisée indique que, porteur d’un message secret de sa Majesté le Roi Mohammed VI – Que D.ieu Le Préserve-, son Altesse Royale le Prince, frère de Sa Majesté, a séjourné à Libreville, en fin de semaine écoulée, pour rencontrer dans la confidence du Palais, quelques personnalités du pouvoir triés sur le volet dont la présidente de la Cour constitutionnelle. On ignore, certes l’intégralité du message. Mais d’aucuns chuchotent que la teneur aurait un rapport avec les vrais mobiles de ce transfert médical avorté, transfert devenu finalement énigmatique. Mais aussi l’agenda que Mborantsuo pourrait réserver à la marche des institutions de l’Etat, comme le gouvernement et l’Assemblée nationale, dans les prochains jours.
En fin de compte, restera-t-il longtemps à Riyad, ira-t-il à Londres comme le veut son épouse Sylvia Bongo Ondimba ? Où conduira-t-on le président vers une contrée plus discrète, loin des regards trop des curieux des réseaux occidentaux de la France-Afrique ? A ces questions, même les personnalités du dernier cercle du pouvoir, désorientées par ces revirements incessants d’informations, ne voient pas clairs. Elles se demandent finalement à quoi riment ces scoops distillées tantôt par alerte de La Lettre du Continent, tantôt dans les colonnes de l’hebdomadaire Jeune Afrique, deux journaux qui se sont imposés, en raison de leurs entrées au Palais, comme seules sources d’informations des Gabonais sur son état de santé et éventuellement sa convalescence.
De fait, ces informations qui prennent des allures de ‘’diversions d’Etat’’ viennent épaissir chaque jour un peu plus, le mystère autour de la récupération physique du Chef de l’Etat et de la durée de son « indisponibilité temporaire ». Tout cela rend un peu plus lourd le climat politique à Libreville, et même les diplomates commencent à s’inquiéter (cliquer ici pour lire l’article); lesquels ont saisi le Ministre d’Etat Immongault Tatangani pour une réunion ce lundi 26 novembre 2018. Toute chose qui pourrait justifier la réticence des investisseurs étrangers, entacher la machine productive et aggraver la crise économique surtout que le Plan de Relance Economique est, selon Raymond Ndong Sima (lire son interview exclusive), une hérésie économique.

Articles similaires

One thought on “EXCLUSIF ! Transfert médical du président Ali : le « patron » n’ira plus de Riyad vers le Maroc

  1. Je m’attache au mot relance de Notre système économique et le rôle des agences. Je reviens vers vous avec une analyse très pointue à vous couper le souffle. Merci de patienter. Dr Saphy Ndagui pour le compte de l’ONG AGOS.
    Merci de patienter.

Laisser un commentaire

HAUT