VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INTERNATIONAL > COOPERATION > CHINE-GABON. Business et visas, les Chinois du Gabon à l'école des procédures

CHINE-GABON. Business et visas, les Chinois du Gabon à l'école des procédures

Fallback Image


GANAL – Libreville, PAR CHARLY BOTOUNOU. Victimes de tracasseries à l’aéroport, d’incompréhensions ou d’arnaques financières de la part de certaines administrations, les Chinois de Libreville se sont rués en masse, à  l’hôtel Les Orchidées, au Carrefour la SNI, pour une Conférence importante pour eux.
A l’initiative de l’ambassade de Chine au Gabon, les représentants de la direction générale de la documentation et de l’immigration (DGI), de la douane et de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) se sont livrés à un exercice pédagogique, qui permis aux ressortissants chinois au Gabon de comprendre les procédures d’obtention des visas et autres titres de séjour au Gabon; selon les cas. Mais également, s’imprégner des démarches douanières pour l’importation et l’exportation des marchandises, ainsi que la circulation des devises.
Cette conférence, a déclaré HU Changchun, ambassadeur de Chine au Gabon, rentre dans le cadre du renforcement de la coopération entre la Chine et le Gabon, pour une meilleure intégration de la communauté Chinoise dans ce pays. « L’ambassade a organisé cette conférence avec l’appui et le soutien des autorités gabonaises en matière de taxation fiscale, douanière et de rentrée et sortie aux frontières. Et aussi dans la protection de l’environnement. Donc l’ambassade organise ce genre d’évènement afin de mieux sensibiliser la communauté chinoise dans leurs efforts de mieux accompagner le Gabon émergent », déclaré le diplomate chinois. Lequel affirme que ses ressortissants chinois sont toujours actifs dans le développement du Gabon

Vue des opérateurs économiques chinois du Gabon

En somme, les investisseurs chinois au Gabon ont été édifiés sur les procédures d’entrée dans le territoire Gabonais et sur des questions environnementales. C’était au cours d’une conférence-débat, qui a eu lieu le vendredi 23 novembre 2018  à l’hôtel Orchidée, situé dans la commune d’Owendo.
Abordant la question de l’immigration des chinois au Gabon, le Lieutenant Junior BETIMBA YOUMA, qui intervenait au compte de la Direction général de la Documentation et l’Immigration a, entres autres, expliqué que « les étrangers salariés du secteur privé, doivent présenter un passeport valable, une autorisation individuelle d’emploi, une autorisation d’entrée, un engagement de rapatriement ou à défaut un billet de retour transformable en caution et un engagement d’hébergement signé de l’employeur signé de l’autorité administrative compétente« . L’officier le police a ajouté que « les visiteurs temporaires ressortissants des Etat n’ayant pas conclu d’accord avec le Gabon en matière d’immigration doivent se munir d’un visa. »
Le Représentant de l’administration de l’Immigration (droite)

Pour sa part, Consolata Nadia Ndouna, directeur, inspecteur central de Douane, a déclaré qu’à «  l’importation, les marchandises sont soumises aux droits commun lorsqu’elles ne bénéficient pas d’avantages particulières. C’est-à-dire qu’elles doivent s’acquitter des droits d’entrée, dont: le droit de Douane; les taxes communautaires d’intégration; la contribution communautaire d’intégration; OHADA, la taxe sur la valeur ajoutée et la contribution de solidarité sociale« .
Quant au représentant de l’Agence nationale des parcs nationaux, il a attiré l’attention des opérateurs économiques chinois sur la nécessité de respecter les textes en vigueur en matière d’environnement et de protection des eaux et forêts. « Vos prédécesseurs ont brillé par le braconnage et ont laissé une mauvaise image des Chinois au Gabon ». Avant d’exhorter les Chinois à investir dans le tourisme de la nature au Gabon.

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT