VOUS ETES ICI
ACCUEIL > Uncategorized > NDENDE. Cadavre d'un bébé sur les rives du fleuve Dola

NDENDE. Cadavre d'un bébé sur les rives du fleuve Dola

Cadavre innocent sur la roche

® GANAL- DE NOTRE CORRESPONDANT (NGOUNIE), Simon NZONGA. C’EST encore l’émoi dans la petite commune d’ordinaire tranquille de Ndendé. Le 30 mars 2018, au pont de la Dola, des enfants ont découvert le corps sans vie d’un enfant. « On était en train de laver le linge. On a entendu des enfants crier  sur le pont qu’on a vu la poupée. Une dame est descendue pour avoir le cœur net.  ‘’Ce n’est pas la poupée, c’est un enfant mort’’ a-t-elle dit. On s’est mis à crier. Le monde a accouru », explique un témoin de la scène. Telle une traînée de poudre, la nouvelle a vite fait le tour de la ville.
La mairesse Maité Mapangou (vert), procédant au ramassage du cadavre

Alerté par les populations qui accourraient de partout et se dirigeaient vers « la scène du crime », la gendarmerie va rapidement prendre possession des lieux. Laquelle gendarmerie, va à son tour, alerter la mairesse de la commune de Ndendé, Maité Mapangou. « Tel que je le vois il ressemble à un bébé qui a été accouché avant terme. Ce n’est pas un fœtus non plus. C’est apparemment un prématuré. Ce bébé n’aura pas d’identité : on ne peut pas faire un acte de décès pour quelqu’un qui n’a pas eu d’acte de naissance. On ne peut non plus faire un acte de naissance pour un cas comme ça », a expliqué Maité Mapangou au correspondant provincial de Gabon Analytics.com
Toujours est-il que la mairesse de Ndendé a saisi la tutelle pour information. Femme et marquant un respect pour ce petit corps posé sur une grosse roche sur les bords de la Dola, Maité Mapangou s’est expliquée, sur ce qu’elle allait faire pour honorer cette ‘’vie humaine’’ qui n’aura pas eu la chance de vivre longtemps, en dehors du ventre de sa mère : « Généralement, la police et/ou la gendarmerie dresse le constat. Il y a le médecin pour le constat ou le certificat de décès. Ensuite, à Libreville il ya des services spéciaux qui s’en occupent. Ici, je suis venue moi-même faire ramasser le corps, l’envelopper dans un drap, puis dans un sachet. On va le mettre au frais pour la conservation. Ensuite, la mairie va s’occuper de l’enterrement », a précisé l’édile de Ndendé.
Abandonné sur la roche, au bord de la Dola

Depuis hier, une enquête a été diligentée. La gendarmerie traque « la maman indélicate qui s’est ignoblement débarrassée de cette jeune vie innocente ». Les jeunes filles de la ville de Ndendé qui sont depuis quelques mois enceintes sont, naturellement, les premiers suspects. L’enquête pourrait s’étendre au-delà de la commune.  Toutes les hypothèses sont ouvertes. Affaires à suivre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT