VOUS ETES ICI
ACCUEIL > FINANCES > BANQUE > Formation des jeunes: La Banque mondiale décaisse 60 milliards

Formation des jeunes: La Banque mondiale décaisse 60 milliards

La Banque mondiale dispose un fonds pour lutter contre le chômage chez les jeunes.

Le fonds disposé par l’organisation financière au Gabon est destiné à optimiser l’employabilité, à travers un appui à la formation professionnelle et technique.
Le Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece) qui s’exécutera sur 5 ans, s’articule autour de trois grandes composantes.
L’accroissement de l’offre de formation par la construction de deux nouveaux centres dédiés aux métiers des Bâtiments travaux publics (BTP) et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
Le projet financera la réhabilitation des 21 Lycées techniques et centres de formation, et le développement des compétences dans les secteurs porteurs de croissance. Il participera également à l’amélioration de l’employabilité, à travers l’insertion des jeunes et la promotion de l’entrepreneuriat, ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles et de gestion des administrations partie prenantes.
La cérémonie de lancement du projet s’est déroulée ce vendredi 14 juillet à Libreville en présence du ministre en charge de la Formation professionnelle, Eloi Nzondo, qu’accompagnaient le ministre de l’Agriculture, Yves-Fernand Manfoumbi et la ministre déléguée, Patricia Taye, ainsi qu’une représentante de la Banque mondiale, Sonia Ondo Ndong.
Le Prodece concerne les jeunes peu ou pas formés de 16 à 34 ans. On estime à plus de 18 000 personnes formées d’ici la fin du projet. Les centres de formations qui sortiront de terre seront implantés dans la zone économique spéciale de Nkok et recevront également des apprenants soumis au système dual. Cette approche permettra de les faire profiter de l’expérience des entreprises concentrées sur ce site industriel.
Auteur : Alain Mouanda

Articles similaires

Laisser un commentaire

HAUT